06 83 50 49 46
sophie@bifidus-coaching.com

Game of Trône vs Walking dead-Comment être agile avec ses émotions-

Tout se qui se passe à l'intérieur, se voit à l'extérieur

Game of Trône vs Walking dead-Comment être agile avec ses émotions-

Ah les émotions, sujet délicat, néanmoins important, surtout actuellement. Il est difficile par le Corona qui court de continuer de garder le masque de nos émotions.

Dans le climat qui règne actuellement, je n’ai pas en envie de vous plomber l’esprit et par la même, plomber le mien. J’ai envie d’aborder ce sujet avec le plus de légèreté possible et je vais tenter de faire au mieux.

Par les temps qui courent (remarque, il n’y a plus que le temps qui puisse courir, car nous risquerions de nous prendre des murs à la maison…), lorsque nous devons sortir faire nos courses, on constate que les rayons les plus fragiles sont encore ceux des pâtes et du papier toilette. Alors, à la maison, on en vient à se demander si on ne va pas commencer à décoller le papier peint du salon !

Il y a quelque chose qui se passe en nous.

Voir qu’en arrivant dans l’allée de la délivrance, notre voisin vient de prendre le dernier paquet de rouleau triple épaisseur parfumé, celui avec les petites fleurs, si doux que j’en rêve la nuit.

La colère, l’injustice me prend aux tripes ! J’en arrive à penser à décoller la tapisserie alors que lui en a surement tout un stock et qu’il s’amuse à faire un remake de Game of Trône !!

Je suis énervée, la moutarde me monte au nez, mais comment ose-t-il ?

Seulement voilà, on nous dit : “C’est pas bien d’être en colère”, de vouloir sauter à la gorge de mon voisin ! il paraît qu’il faut rester zen en toute circonstance … Alors je bouillonne, je ferme ma bouche et je me contiens. J’ai un masque sur le visage à cause du Virus, je colle un masque sur mes émotions à cause de ce que les gens penseront de moi et ça me bouffe de l’intérieur.

Qu’est ce qui se passe? c’est quoi une émotion ?

Il est important de savoir que nos émotions ne sont pas présentes pour nous mener la vie dure. Elles nous sont nécessaires depuis la nuit des temps pour nous permettre de rester en vie, nous reproduire. Une émotion est un mécanisme composé d’un signal bref et spontané. Elle va créer une réaction physiologique perceptible, elle ne dure que quelques instants. Ce qui se passe après, c’est de la représentation, de la projection.

Nos émotions sont comme une sorte de témoin qui nous indique que quelque chose nous dérange, nous touche. Quelles qu’elles soient, il est INUTILE de vouloir les supprimer, c’est contre productif, elles sont là pour nous guider.

  • Il y a La peur est indispensable à notre survie : Du coup les rayons de féculents sont vides !
  • La colère nous dit que nos valeurs et nos besoins sont mis à mal : les “stockeurs” de papier Hygiénique. Ils font preuve égotisme et d’irrespect à mon égard ?
  • Et L’anxiété, me rend proactif face à certaines situations. Je n’ai pas envie de décoller le papier peint alors je ne veux pas manquer de rouleau triple épaisseurs …

Stratégie pour Être agile avec ses émotions

Afin d’éviter de sauter à la gorge de mon voisin en plein magasin ! Ce qui me mènera sûrement à un autre type de confinement …. Je peux adopter une stratégie d’agilité qui va me permettre de devenir un Yamakasi qui évolue habilement avec mes je ressentis, mes pensées et mes comportements.

  • En premier lieu NOMMER l’émotion avec le plus grand soin possible : de la colère, de la peur, de la tristesse etc. pour mieux comprendre mes réactions. Prendre un moment pour soi et écrire aide à creuser et mettre au clair l’émotion perçue.
  • Ensuite, ACCEPTER : Ce que je ressens m’ appartient, j’ai le droit de mes pensées, d’être moi-même, alors j’accepte ce que se passe sans le nier, sans l’éviter et surtout sans me blâmer. Cela va me permettre de réguler et de dédramatiser la situation en me déculpabilisant. Mon émotion est là pour me faire passer un message : De quoi ai-je besoin ? et agir sur mes pensées, mes comportements. Accepter n’est pas être passif, c’est agir sur ce que je peux modifier et accepter ce qu’il m’est impossible de changer.
  • Puis, prendre du RECUL : Rappelons qu’une émotion est un état transitoire, un bref instant qui me fais réagir. Une émotion ne me détermine pas, je ne suis pas mon émotion, je ressens une émotion. Prendre du recul et dédramatiser la situation va me permettre d’éviter de ruminer, d’avoir un flot de pensées négatives qui vont me bouffer la journée. Au lieu de me concentrer sur ma souffrance, je vais passer à l’action de manière positive pour moi, rechercher des solutions pour avancer, plutôt que de chercher qui est coupable.
  • Et enfin, CHOISIR la manière dont je vais agir dans la situation. Modifier mes pensées, trouver des actions adaptées qui seront en lien avec qui je suis, mes valeurs, mes besoins. Observer les choses sous un angle différent et favorable. Choisir d’agir de manière positive et constructive pour moi. Il y a une différence non négligeable entre positiver absolument en niant mes émotions et choisir d’orienter mes pensées vers le positif en ayant accepté mes ressentis.

En résumé, mes émotions sont un guide pour moi. Un cadeau qui me permet d’être en accord avec moi-même. En les acceptant, je m’autorise à grandir et à rester maître de moi-même. J’ai le choix de mes pensées, de mes comportements. J’ai le pouvoir d’agir en adéquation avec moi-même selon mes valeurs et mes besoins. Je n’agis pas, je ne prends pas de décision lorsque je ressens une émotion intense comme la colère ou même la joie. Je respire, je relativise et je prends du recul pour mieux agir.

Pour aller plus loin : “Ces émotions qui nous dirigent” de Bernard Anselem https://youtu.be/l6WnnRFLezs

Likez et partagez